La taille en vert des arbres fruitiers, arbustes et arbres

Qu’est ce que la taille en vert ? Comment tailler en vert un pommier ? un abricotier ? un fruitier ? Quand pratiquer la taille en vert ? la taille en vert est elle une torture pour l’arbre ? 

La taille en vert aurait été imaginée par Lorette, jardinier en chef de l’École d’agriculture de Wagnonville. Elle est issue du Nord comme les arboristes Perilhon à Lille Métropole. L’idée à l’origine était de supprimer la taille d’hiver.

La taille en vert désigne en fait plusieurs opérations de taille réalisées quand les arbres portent des feuilles et sont “verts” d’où son nom. Elle consiste à corriger et à diriger la plante selon sa forme naturelle.

La taille en vert n’est pas d’hiver. Elle se pratique après la montée de la sève. Son objectif est de supprimer les branches inutiles pour accroître le flux de sève nourricière aux branches utiles porteuses de fleurs ou de fruits. La taille en vert n’est pas vraiment printanière non plus (pour ne pas empêcher les bourgeons porteurs de fruits) mais plutôt estivale. Elle court de juillet à septembre. 

Taille en vert : quelle méthode ?

La taille en vert est une taille raisonnable et raisonnée. 

Elle implique de réfléchir avant d’agir car son objectif majeur de suppression de l’inutile peut conduire à des suppressions excessives.

Les arboristes Perilhon qui la pratiquent vont d’abord calculer le plan de circulation de la sève. Ils ont présent à l’esprit la double visée de favoriser une récolte mais aussi la longévité de l’arbre.

Tailler en vert n’est pas raccourcir. Il ne s’agit donc pas de prendre des raccourcis mais de mettre en perspective le type d’arbre à tailler, son biotope et d’élargir le regard à l’anticipation de sa croissance future.  

L’action, alors, porte sur le détail en tenant compte du général : modifier la circulation de sève et disposition des branches pour favoriser l’épanouissement en fruits de bourgeons à fleurs. Favoriser juste les fruits et supprimer les feuilles qui les nourrissent comme les branches charpentières qui les supportent serait une grave erreur.

Pour être efficace, la taille en vert nécessite plusieurs interventions de suite sur un même sujet. Elle ne supporte pas les amateurs, l’arbre aussi.

taille en vert

Les atouts de la taille en vert

taille en vert
  • La taille en vert est en réalité une taille douce qui évite à l’arbre tout traumatisme excessif
  • C’est une taille progressive qui respecte l’arbre
  • Les coupes réalisées cicatrisent plus facilement et rapidement l’été
  • La taille en vert génère donc moins de maladies et d’attaques parasites
  • La taille en vert prolonge la vie de certaines espèces de vivre plus loin qu’en seul développement naturel
  • Elle procure aux fruitiers une récolte souvent considérable ou une seconde floraison appréciable

 

La taille en vert est donc une taille douce mais  importante pour doper les végétaux en vue d’une nouvelle floraison pour la mise à fruit, la formation des branches, pour l’aération et la santé des arbres tout simplement.

Comment tailler en vert ses arbres fruitiers : services Perilhon

Les arboristes Perilhon vous éclairent sur leur façon de faire et principes de taille en vert.

Nos tailles en vert répondent à deux objectifs :

  • obtenir des fruits d’un calibre plus gros,
  • favoriser la fructification des années suivantes

Il s’agit de supprimer des feuilles voire pincer des rameaux pour faciliter la maturation des fruits et la pénétration de la lumière. 

Cette taille se pratique sur les arbres à pépins notamment en formes palissées. Elle est appréciée des arbres à noyaux qui supportent bien la taille pendant et après la récolte.

Principes de la taille en douceur Perilhon

Petits arbres à pépins :

Toute pousse comptant plus de 6 feuilles est taillée par la pratique d’un pincement, sauf aux prolongements des branches charpentières ou sous-charpentières. L’objectif est de pratiquer un ébourgeonnage, enlever les pousses mal placées et les plus faibles.

Les arbres à noyaux sont sensibles à la taille en vert. Sur les pêchers, nectarines et abricotiers nous éclaircissons surtout les extrémités des branches en ne laissant que 2 pousses là où 3 à 4 s’emmêlent. 

A noter : cerisier et griottier se taillent après la récolte

Arbres et Arbustes d’ornement 

A la floraison achevée, la taille s’effectuera soit en vue de rajeunir le végétal ou de favoriser de nouvelles pousses florales à la saison suivante. Ce sera une taille de régénération ou de correction.

Principes de la taille en douceur Perilhon

Observer pour mieux comprendre l’arbre ou l’arbuste est notre première pratique de taille en vert.

Cette taille le plus souvent comprend quatre étapes :

  • éclaircir 
  • rajeunir 
  • simplifier
  • réduire la couronne
taille en vert perilhon

Nos arboristes laissent à l’arbre sa structure fondamentale. Ils coupent toute la branche sans entamer le col ni la ride d’écorce. Branche, rameau brindille sont enlevés intégralement ou conservés en totalité pour préserver la cohérence. 

L’éclaircie permet de désépaissir sans faire de trou ni modifier la structure. Elle est globale et non concentrée sur une seule zone.

Le rajeunissement élimine les rameaux dépérissants dont le renouvellement est en place. La taille vise les parties retombantes, mal éclairées de l’arbre. 

La simplification : Elle vise à reprendre les brindilles tortueuses, pour permettre une meilleure circulation de la sève afin de les renforcer et provoquer l’apparition de jeunes pousses de renouvellement. 

Réduction de couronne, elle vise à réduire l’encombrement d’un arbre devenu trop imposant. Cette réduction du volume se fait en respectant la structure de l’arbre. Chaque branche raccourcie garde un tire sève